Evolution dreadlocks 11 : 3 ANS ! (suite)

Posté le 25 November 2012 à 2:45 pm

Yep !
Si vous avez raté le précédent article, vous pouvez lire ici le début de la quatrième année de mon évolution.

Voici la suite de cette année dans laquelle il y a beaucoup de choses à dire, et déjà quelques soucis arrivent… Je vous parlais dans ma précédente année de mon avis assez négatif concernant la wax, et bien il apparaît qu’elle fait encore plus de dégâts que je ne l’avais prévu ! J’ai tenté d’en enlever un maximum grâce aux lavages et le problème est que la wax, en s’incrustant au coeur des locks, tient des parties entières de noeuds. Donc lorsqu’on la retire, c’est un endroit de la dread qui se fragilise et qui peut, au final, se casser et tomber. Pas cool !
Mes tentacules se portent tout de même assez bien, je continue à les laver en profondeur pour retirer le maximum de cochonneries…

          

Puis j’ai découvert une super astuce ! Grâce à un produit spécial, nous pouvons décrasser nos dreadlocks en profondeur. Retirer une très grande partie (voire l’intégralité) des poussières et autres substances emprisonnées dans les cheveux emmêlés. Ce produit c’est le Bicarbonate de Sodium (je l’appellerais BdS).
Il se présente sous forme de poudre blanche, il est utilisé comme agent nettoyant pour la maison, ou bien comme produit alimentaire pour la cuisine et comme soin du corps. Ce qui nous intéresse ici est son utilisation pour nos locks !
Donc voici la recette :  Personnellement je mets une grosse cuillère à soupe de BdS pour un litre d’eau, sachant qu’un évier moyen fait environ 3 à 4 litres. Mélangez le BdS dans l’eau (température à votre goût), puis immergez vos dreadlocks dedans durant 15 minutes. Ensuite, rincez vos dreads à l’eau claire et séchez les.

Voilà le résultat “avant/après” de ma séance de Bicarbonate de Sodium. A savoir qu’il ne faut pas en abuser non plus car l’effet chimique fonctionne tout de même par une érosion (minime mais présente), donc à utiliser une à deux fois dans l’année pour faire un grand ménage, c’est déjà bien !

 

Une fois mes dreads toutes propres, je me suis attaqué à un chantier de taille… les fusions !
Une fusion est le fait de regrouper des dreadlocks par deux ou plus, afin d’en former une plus grosse. J’ai pris cette décision pour plusieurs raisons, déjà parce qu’avec les problèmes liés à la wax, mes locks les plus fines commencent vraiment à souffrir; et aussi parce qu’avec mon boulot, je n’ai plus assez de temps libre pour m’occuper de toute cette crinière qui contient environ 100 dreads ! Il faut donc trouver une solution, et ce sera : avoir moins de dreadlocks.

Et pour se faire, j’utilise un crochet. C’est en fait un crochet à dentelle que l’on peut trouver dans les merceries, mais de très petite taille. Pour les dreadlocks il faut prendre moins de 1mm, donc du 0.75mm voire 0.60mm.

Si vous voulez connaître toutes les techniques, voici un article sur les fusions.

 

Bien sûr, je me fais aider d’une personne sinon je crois que jm’en sortirais vraiment pas… mes dreads sont très compactes et difficiles à fusionner, et rester les bras en l’air durant des dizaines de minutes tout en forçant pour bien les réunir est très fatiguant. Pour le moment, on s’occupe des racines principalement. Il faut faire attention au quadrillage sur le crâne pour que les racines des locks restent à peu près carrées ou rondes. Si vous faites une racine beaucoup trop allongée et rectangulaire, alors il y a de fortes chances que la dread devienne plate rapidement.
Nous avons donc mis des élastiques partout pour délimiter le travail à faire, puis nous retirons l’élastique et nous fusionnons les racines.

          

Lorsque toutes les racines ont été finies, nous nous sommes mis au boulot sur les longueurs… Et là, le chantier à proprement parler à réellement débuté ! Nous avons mis plusieurs fois à finir toutes les dreadlocks. Je suis donc passé d’environ 100 locks, à 34 tentacules rousses au final !
Voici un exemple de fusion sur toute la longueur avec 3 dreads, sachant que sur les plus grosses fusions nous avons regroupés 4 à 5 locks ensemble et comme je l’ai dit, elles étaient tellement compactes que plusieurs heures étaient nécessaires pour arriver à la pointe.

          

Enfin, nous arrivons à la fin de cette cinquième année, avec ma trentaine de “nouvelles” dreadlocks. Elles sont bien plus simple à entretenir comme ça, j’en parlerais dans le prochain article… je vous dirige donc vers l’anniversaire de leur 4 ans !

Evolution dreadlocks 10 : 3 ANS !

Posté le 25 November 2012 à 2:40 pm

Yep tout le monde !
Si vous n’avez pas lu la précédente évolution de mes dreads, rendez-vous sur la troisème année !

Pour le début de cette quatrième année, voici une coiffure un peu spéciale. Mes dreadlocks sont tressées jusqu’à la moitié de leur longueur à peu près, ce sont des tresses collées donc plaquées contre le crâne. Et ça tire pas mal ! ahah

 

C’est à partir de ce moment que je vois réellement l’évolution assez folle de mes dreadlocks ! Moi qui me plaignait un peu qu’elles stagnent en longueur, il est clair que je me suis totalement trompé… elles m’arrivent largement sous les épaules maintenant et c’est vraiment plaisant. Déjà parce que les pointes ne me chatouillent plus le nez ou la bouche, et puis parce que je peux commencer à les attacher et faire des coiffures un peu plus sympa.

          

J’ai totalement arrêté la wax depuis quelques semaines, c’est donc l’heure de donner mon avis sur ce produit. A court terme ça paraît vraiment bien, la pâte colle les petits cheveux et nos locks ont un meilleur aspect. Malheureusement l’effet passe extrêmement vite, en quelques heures le retour à la normale se fait !
En résumé pour moi, la wax cache les problèmes sans les régler. Pire encore, elle a ce gros inconvénient que s’incruster à l’intérieur des dreadlocks, en profondeur. Même avec des lavages fréquent, je retrouve des paquets de wax mêlés à des poussières au coeur de mes locks… beurk !

          

Et comme il faut bien que je continue à hydrater un peu mes dreadlocks, je débute une nouvelle expérience. C’est avec le produit “twist and locks” que je vais maintenant enduire mes cheveux de temps en temps. C’est une sorte de gelée transparente, bien plus naturelle que la wax industrielle et chimique, bien qu’il y ai aussi quelques composés aux noms incompréhensibles pour les non initiés… mais les premiers ingrédients sont du lait de coco, de l’eau et de l’huile de soja.
Dès qu’on l’applique il devient très liquide, ce qui l’apparente un peu à la glue. On verra par la suite si ça fait un bon effet sur le long terme…

Et je vous souhaite un joyeux noël 2009 ! ahah

 

Et pour finir cette belle année pleine de dreadlocks, quoi de mieux qu’une surprise de taille !
Pour la petite histoire, tout a commencé par un message privé… un mec très sympa se présente comme étant éditeur, me dit qu’il a aimé ce blog et me demande si ça me plairait de faire partie d’un projet de livre dédié aux dreadlocks ! Sur le coup, je ne vous cache pas que ça paraît bizarre… mais après quelques coups de téléphone, une réunion chez lui avec un coiffeur professionnel ex-dreadeux, et pas mal d’heures de travail… il s’avère que la proposition était bien sérieuse ! Et maintenant, le livre est enfin disponible à la vente !!!

Vous l’avez compris, j’ai accepté avec grand plaisir cette expérience et je suis donc devenu un des auteurs du Guide des Dreadlocks.

          

La suite de l’aventure n’est pas à rater car il va y avoir pas mal de changement dans ma crinière… je vous dirige donc vers ma cinquième année d’évolution.

Evolution dreadlocks 09 : 2 ANS !

Posté le 25 November 2012 à 2:39 pm

Yep les fans de dreads !
Si vous l’avez raté, voici le précédent article sur la fin de la seconde année.

Mes dreadlocks ont 2 ans et j’ai vraiment pris l’habitude du travail hebdomadaire que ça demande. Les crêpages, les lavages, et l’hydratation des cheveux. Il ne faut pas oublier de les rouler entre ses mains aussi, surtout si certaines deviennent plates, ce qui arrive parfois à l’arrière de la tête… et oui, on dort souvent dessus !

 

Pas d’énorme changement pour la suite des mois, les dreads sont à un stade où nous avons l’impression qu’elles stagnent un peu. Ce n’est bien sûr pas le cas, les cheveux continuent toujours de pousser ! Je le vois grâce à mes pointes, les quelques petits centimètres perdus en les coupant ont repoussés. Et mes locks ne se sont pas démêlées au bout, contrairement à ce que je risquais lorsque j’ai coupé, ça signifie qu’elles sont bien solides.

D’ailleurs, pour celles et ceux qui voudraient savoir comment revenir à des cheveux lisses, voici un article sur le démêlage des dreads.

          

Nous arrivons à la fin de cette troisième année ! Comme mes dreads ont bien poussées et que la neige tombe à gros flocons en cette période (hiver 2008), je me suis équipé en Tams (bonnet pour dreads). Ces deux ci-dessous sont fait en laine, à la main et maintiennent vraiment bien ma touffe de locks. C’est bien pratique pour tout ranger aussi lors de la douche si vous ne voulez pas mouiller vos dreadlocks.

 

Il ne me reste plus qu’à bien continuer les crêpages et les lavages jusqu’à la quatrième année, et vous donner rendez-vous dans le prochain article !

 

Vous souhaitez une création ou une reprise de Dreadlocks ?

Produits : Lire une étiquette cosmétique

Découvrez comment décrypter les étiquettes de vos produits pour dreadlocks.

Problème : Les poux

Découvrez comment lutter contre les poux sans couper vos dreadlocks.

Accessoires : Les atébas

Découvrez ce que sont les atébas et comment les réaliser.

Salut Malibu ! Merci pour ton blog et ton site que j’ai décortiqué point par point ! J’avais des locks depuis 6 ans mais ça devenait du n’importe quoi et j’ai décidé de les refaire en mode 100% bio. Et …