Evolution dreadlocks 03 : Deuxième mois

Posté le 25 novembre 2012 à 2:34

Yep les gens !
Si vous n’avez pas lu le précédent article, voici de quoi vous rattraper : le premier mois.

Nous voici dans le second mois de mon aventure. Il y a une chose dont je n’ai pas encore parlé concernant l’entretien des cheveux durant ce processus de crêpage global, ce sont les lavages ! Et oui, l’hygiène est quelque chose de très important avec les dreadlocks.

En général, on dit qu’il faut éviter l’eau lors du premier mois au moins. Elle a tendance à beaucoup démêler le travail effectué, et il vaut donc mieux attendre que le départ de dreads soit assez solide pour résister à un lavage.
Cela peut paraître assez sale mais le crêpage à la serviette fait déjà un bon ménage dans les poussières quotidiennes qui se déposent sur nos cheveux, donc à moins d’avoir une nature de cheveux spéciale (assez grasse par exemple) ça ne devrait pas vraiment poser de soucis particuliers.

Si vous voulez en savoir plus sur les lavages et les produits à utiliser, voici un article sur : Les lavages de locks.

Quoiqu’il en soit, vous allez voir que durant ce second mois les noeuds deviennent de plus en plus présents et assez compacts pour résister à une hygiène régulière. Personnellement, je continue encore la glue qui me sert donc aussi de shampoing en frottant bien.

 

Souvenez vous des premières mèches très fines qui étaient apparues lors du premier mois, à force de crêpages quotidiens elles se fusionnent un peu pour donner un début de dreadlocks aux racines. Sur ces deux photos, nous sommes au 55ème jour de mon évolution capillaire et les locks commencent à bien se voir !

 

Parfois la motivation n’est pas très présente, après la journée de cours, après le boulot… je suis d’accord, nous avons plutôt envie de se relaxer dans le canapé en mode larve ! Mais gardez espoir et maintenez la fréquence de crêpage. Pour moi, voir la progression à la fin de ce second mois est motivant et me pousse à continuer ! Malgré le crâne qui tire, les bras qui font mal et les crampes dans les mains… ça se mérite des dreadlocks fait maison !

Un bon crêpage et un coup de glue pour finir le mois. Et rendez-vous sur le prochain article pour la suite…

 

 

Evolution dreadlocks 02 : Premier mois

Posté le 25 novembre 2012 à 2:33

Yep !
Si vous avez raté le premier jour de mon évolution, rendez-vous sur cet article.

Je vais maintenant vous montrer les 30 premiers jours de cette méthode du crêpage global sur mes cheveux.
Bien motivé, dès le lendemain j’ai attaqué par une séance de crêpage ! Et je me suis vite rendu compte que j’allais avoir une tête assez hors du commun durant pas mal de semaines.
C’est d’ailleurs un inconvénient de cette méthode. Si vous êtes obligés d’avoir une présentation physique plutôt basique pour vos études ou votre travail, alors le crêpage risque de vous poser quelques soucis. Pour ma part j’ai donc opté pour le Tam, c’est le nom donné aux bonnets spécialisés pour les dreadlocks.

 

Je ne vous cache pas que les premiers crêpages tirent un peu le crâne ! Il n’est pas habitué à être sollicité autant et parfois je ne savais plus trop comment me positionner sur mon oreiller le soir. J’ai continuer à frotter mes cheveux avec une serviette durant quelques jours, puis j’ai remis de la glue et voici donc le résultat.
Vous remarquez que le travail commence à se faire. Les mèches de cheveux se séparent bien, malgré le manque de noeuds mais ça va venir ! A ce stade, même si les cheveux semblent un peu emmêlés juste après le crêpage, la glue détruit pas mal le travail effectué et lisse les mèches.

 

Avec de la motivation et plusieurs jours de crêpage à la suite, j’arrive petit à petit à emmêler les racines de mes cheveux. Les fines mèches deviennent de très fines dreadlocks. C’est déjà à partir de cette étape que vous pouvez commencer à modifier l’aspect final de vos dreadlocks. Si vous voulez les garder bien fines alors pensez à les séparer fréquemment, afin qu’elles ne se fusionnent pas et deviennent plus grosses. Au contraire, regroupez quelques mèches ensemble pour faire des locks de plus gros diamètre par la suite.

 

Juste après une bonne session de crêpage de 30 minutes, ça donne une bonne coiffure afro. Heureusement que j’ai une serviette dédiée seulement aux crêpages car je pense que mes mains seraient en feu sinon. Et mon crâne aussi sans la glue !

 

Hop, je range cette touffe dans le Tam pour ne pas effrayer les gens ! On remarque que le bonnet est bien rempli après les crêpages.
Dirigeons nous vers le deuxième mois pour encore plus de noeuds, direction : le prochain article !

Evolution dreadlocks 01 : Premier jour

Posté le 25 novembre 2012 à 2:30

Yep tout le monde !

Nous voilà au premier jour de mes futures dreadlocks, nous sommes le 06 mars 2006.
Après m’être rasé la tête et avoir passé une longue année à faire des recherches sur ces cheveux emmêlés, je me lance !

Pour cela, j’ai décidé d’expérimenter la méthode du crêpage global. Je l’ai choisi car c’est une méthode naturelle, que je peux pratiquer seul et qui évolue lentement, sur plusieurs mois. Je veux pouvoir construire mes locks de mes propres mains, sans une aide extérieure et voir l’évolution au fur et à mesure que mes cheveux poussent.
En parlant de longueur de cheveux, sachez que pour débuter cette méthode il faut idéalement environ 15 centimètres.

Vous trouverez tous les détails concernant cette méthode dans cet article : Création méthode crêpage.

Aller c’est parti pour une bonne séance de crêpage ! Cela consiste à poser la main à plat sur le crâne et former des cercles assez énergiquement. Équipez vous d’une serviette ou d’un gant pour un meilleur rendu que si vous faites ça à main nue directement. Prenez comme repère le sens des aiguilles d’une montre pour tourner, ainsi vous vous souviendrez dans quel sens faire le geste pour les prochaines fois.
Il ne faut oublier aucun endroit de la tête, ce qui prend environ 20 à 30 minutes pour un bon crêpage global. Insistez un peu plus sur le contour des oreilles et la nuque, les cheveux y sont plus fins et donc moins facile à emmêler.

 

Ensuite, je suis passé à une étape non obligatoire (voir le lien ci-dessus) qui est la pose d’un produit nommé « glue végétale ». Il se compose majoritairement de sève de cactus dont la particularité est d’avoir un aspect visqueux et donc de « coller ». Cela aidera la formation des mèches de cheveux qui deviendront par la suite des dreadlocks, tout en hydratant les cheveux afin qu’ils ne s’abîment pas durant le processus de crêpage.

 

Pour évacuer le surplus de glue de mes cheveux, la méthode consiste à remuer la tête comme un gros fan de Heavy Metal afin d’en recouvrir les murs (ou tout être humain se trouvant, malencontreusement, à proximité…oups). Après avoir tué assez de neurones dans mon cerveau, il est temps de sécher tout ça. Bon, moi j’ai eu l’immense chance de passer quelques minutes sous l’appareil de mère-grand mais un sèche-cheveux basique fera l’affaire, je vous rassure. Vous aurez moins de chance de finir rouge comme moi d’ailleurs…

 

Bien sûr, ce n’est pas juste après cette première séance que vous pouvez voir un résultat. Comme je l’ai dit, c’est une méthode qui s’effectue sur longue durée et selon la fréquence des crêpages. Il faut aussi prendre en compte la santé de vos cheveux afin de ne pas les abîmer, voire pire, les casser. En général, je faisais 1 crêpage par jour ou tous les 2 jours et j’hydratais mes cheveux tous les 3 à 4 jours avec une séance de glue.

Voyons l’évolution sur le premier mois, direction : le prochain article !

Vous souhaitez une création ou une reprise de Dreadlocks ?

Produits : Lire une étiquette cosmétique

Découvrez comment décrypter les étiquettes de vos produits pour dreadlocks.

Problème : Les poux

Découvrez comment lutter contre les poux sans couper vos dreadlocks.

Accessoires : Les atébas

Découvrez ce que sont les atébas et comment les réaliser.

Salut Malibu ! Merci pour ton blog et ton site que j’ai décortiqué point par point ! J’avais des locks depuis 6 ans mais ça devenait du n’importe quoi et j’ai décidé de les refaire en mode 100% bio. Et …