Création : méthode crêpage global

Posté le 12 November 2012 à 10:56 am

Présentation générale

La méthode du crêpage global est aussi considéré comme naturelle car elle permet, par une technique manuelle simple, l’accélération du processus de la méthode naturelle.
Ainsi, les nœuds se forment bien plus rapidement et deviennent compacts dès les premiers mois. Cette méthode est parfois appelée “méthode jungle“, ce qui image bien l’aspect esthétique de vos cheveux après une séance de crêpage. Vous allez devenir un jeune lion durant quelques semaines !

La minute culturelle
Nous considérons souvent le lion comme “roi de la jungle” car il est au sommet de la chaîne alimentaire. Il se trouve que le lion est aussi un symbole très utilisé dans les différentes religions et cultures, le plus souvent sous le nom de “Lion de Juda” (ou Judah).
Pour le Judaïsme, il représente la tribu de Juda qui était l’une des tribus d’Israël dans la Genèse (Ancien Testament). Pour le Christianisme, il est personnifié comme étant Jésus. Pour les Éthiopiens, il symbolise une dynastie de rois et était utilisé sur les pièces de monnaie et les timbres, ainsi que sur le drapeau impérial national de 1897 à 1975.
Dans la culture Rastafari, le lion représente l’Empereur Haïlé Selassié 1er couronné le 02 novembre 1930 en tant que « Roi des rois, Seigneur des seigneurs, Lion Conquérant de la Tribu de Juda, élu de Dieu et Défenseur de la foi ».

 

Avant de commencer :

Pour quelle longueur de cheveux cette méthode est-elle adaptée ?
Il faut une longueur minimale d’environ 15 centimètres dans l’idéal, vous pouvez débuter avec 10 centimètres mais certaines natures de cheveux ne sont pas aptes à s’emmêler avec si peu de longueur. Alors que les cheveux crépus verront une nette évolution dès les premiers crêpages, les cheveux très lisses ne feront rien d’extraordinaire à cette longueur à part s’abîmer.
La longueur maximale se trouve vers 25 centimètres, au delà de cette limite des problèmes peuvent survenir. En effet, si les cheveux sont trop longs, les nœuds peuvent se former en plein milieu ou aux pointes alors que nous cherchons ici principalement à former des dreadlocks aux racines.

Cette méthode est donc adaptée aux cheveux courts à mi-longs, mais si vous avez déjà les cheveux longs et que vous ne souhaitez pas couper pour débuter ce processus, je vous conseille de lire les autres méthodes dans ce site.

Pour quelle nature de cheveux cette méthode est-elle adaptée ?
Absolument toutes. Les cheveux crépus et les cheveux à nature bien sèche seront grandement avantagées bien sûr car elles s’emmêlent dès les premiers crêpages, mais si la méthode est faite avec sérieux, alors les natures de cheveux lisses peuvent arborer un bon départ de dreadlocks en quelques mois.

Comment bien préparer les cheveux avant de débuter cette méthode ?
Généralement, il y a juste à bien laver les cheveux sans aucune autre indication, car des cheveux propres s’emmêleront beaucoup mieux que des cheveux gras. Si vous désirez assécher un peu votre chevelure pour la rendre encore plus apte à créer des nœuds, alors je vous conseille de laver vos cheveux durant 1 à 2 semaines au savon naturel. Attention tout de même, cela peut aussi les fragiliser et ils pourraient casser durant les premiers crêpages. Prudence !

Quel est le matériel nécessaire pour cette méthode ?
Vous aurez besoin avant tout de beaucoup de détermination et de patience, les résultats de cette méthode s’apprécient sur le long terme et à force de persévérance.
Une serviette ou un gant de toilette vous sera utile pour les séances de crêpage, déjà parce que ça vous évitera des douleurs et des cloques à l’intérieur de vos mains, et parce que le frottement avec ces matières emmêlera considérablement mieux vos cheveux.
Afin d’éviter que les cheveux ne se fragilisent trop, il faut les hydrater. Vous aurez donc besoin de produits de votre choix tels que les huiles naturelles, la wax (cire coiffante)  ou la “glue végétale” qui est un produit adapté à cette méthode mais assez rare.

La méthode expliquée étape par étape :

Première étape : le crêpage
La technique fondamentale à maîtriser dans cette méthode est le crêpage. Rassurez-vous, il ne demande pas beaucoup de technicité et je vais vous l’expliquer de façon très simple :
Placez votre main à plat sur votre crâne (si vous êtes équipé d’une serviette ou d’un gant, maintenez-les bien), exercez une pression contre votre cuir chevelu et formez avec votre paume de main (ou votre serviette / gant) des cercles. Ces mouvements rotatifs doivent se faire toujours dans le même sens, c’est pourquoi je conseille de prendre comme référence mémo-technique le sens des aiguilles d’une montre.

Lorsque ce geste est acquis, il va falloir l’exercer sur tout le crâne afin de crêper l’ensemble de votre chevelure. Pour ce faire, au moins 20 à 30 minutes sont normalement nécessaires. Personnellement, je conseille d’imaginer une division du cuir chevelu en plusieurs parties afin de ne pas oublier de crêper un endroit, par exemple : les côtés gauche et droit, le haut du crâne, l’arrière et la nuque. Veillez aussi à insister un peu plus aux endroits où vos cheveux sont plus fins et moins enclin à s’emmêler, il s’agit généralement du contour des oreilles et de la nuque.

Le rythme des crêpages est d’au moins 3 à 4 fois par semaine. Si vos cheveux résistent bien et qu’ils ne cassent pas, alors vous pouvez tester 1 crêpage par jour.
Surveillez constamment la santé de vos cheveux et ne faites pas n’importe quoi en pensant aller plus vite que les autres. Ce n’est pas une course, c’est une évolution capillaire qu’il faut aborder avec le respect de votre chevelure et de votre cuir chevelu.

Seconde étape : les premiers mois
Ce processus de crêpage global est à faire durant 3 à 5 mois pour avoir un départ de dreadlocks visible et solide. Selon les natures de cheveux, cela se formera plus ou moins rapidement et avec plus ou moins d’efficacité mais ne perdez pas espoir !

Parlons maintenant des soins à apporter à vos cheveux durant le processus :

Cette méthode du crêpage global a une particularité sur les lavages.
L’eau a la capacité (énervante) de réduire à néant en quelques minutes tous vos efforts de crêpages. Lorsque vous débutez cette méthode, il est donc généralement conseillé d’éviter l’eau sur votre crâne au moins pendant 3 à 4 semaines.
De premier abord, cela peut paraître contradictoire au fait qu’il faut que les cheveux soient propres pour s’emmêler, mais aussi assez bizarre d’un point de vue hygiénique. Je vous l’accorde ! Et il n’y a pas vraiment de solution miracle ici… soit vous évitez les lavages et le processus de départ de dreadlocks pourra se faire assez rapidement, soit vous lavez vos cheveux mais en ayant conscience des dégâts effectués et du fait de rallonger la durée de la méthode.
C’est un choix personnel à prendre.

Attention, ceci ne concerne que les premières semaines de la méthode ! Lorsque vos petites dreadlocks seront apparues et qu’elles seront assez solides pour résister à l’eau, alors un rythme régulier de lavages est nécessaire pour la bonne santé des cheveux. La plupart des personnes portant des dreadlocks se lavent les cheveux 1 fois par semaine, voire 1 fois toutes les deux semaines. Adaptez votre rythme selon votre mode de vie aussi, si vous faites du sport par exemple, évidemment cela demande plus de lavages.

La santé de vos cheveux est essentielle si vous voulez avoir de belles dreadlocks solides. Cela passe donc par une bonne hydratation des cheveux, qui peut se faire grâce à plusieurs produits :

Si vous utilisez la “glue végétale”, il est bon d’en mettre environ 3 fois par semaine. Elle hydrate bien les cheveux et forme les mèches qui deviendront plus tard des dreadlocks. Son utilisation est simple, il suffit d’en recouvrir ses cheveux, puis de retirer le surplus de produit en secouant sa tête dans tous les sens. Je vous conseille un endroit bien fermé pour éviter d’en recouvrir vos murs (ou bien en extérieur directement). Enfin, un coup de sèche-cheveux finira la séance.

Si vous utilisez des huiles naturelles, mettez-en dès que vos cheveux paraissent trop secs ou trop fragiles. Il vaut mieux en mettre peu chaque fois pour éviter un effet gras qui dure plusieurs jours, donc quelques gouttes dans votre main suffiront pour toute la tête. Réitérez l’opération si ça ne suffit pas.

Si vous utilisez la wax (cire coiffante), c’est à peu près la même chose que pour les huiles. Ce produit peut rapidement donner un effet gras qui empêchera les nœuds de se former durant les crêpages. Ayez donc la main légère.

Troisième étape : l’entretien sur le long terme
Après les 3 à 5 mois de départ, vos dreadlocks devraient être déjà bien formées et il sera temps de changer un peu le rythme des crêpages pour passer à un entretien moins fatiguant pour vos cheveux.

Si vous voulez tout de même garder des racines propres au fur et à mesure que les cheveux poussent, je vous conseille 1 à 2 crêpages par semaine. Vous pouvez frotter de manière moins rapide mais un peu plus longue pour que les cheveux s’emmêlent bien. Nous avons toujours des petites mèches rebelles qui refusent de se crêper donc insistez bien sur ces endroits.

Pour éviter les bosses et les dreadlocks qui ondulent un peu trop, vous pouvez aussi les rouler fréquemment entre vos mains. Bloquez la racine d’une dread entre vos paumes et roulez la jusqu’à sa pointe. Attention aux ampoules et brûlures à l’intérieur des mains, ça peut arriver très vite !

Enfin, continuez à bien laver et hydrater vos cheveux. Le secret des belles dreadlocks résident dans un équilibre qu’il faut s’efforcer de garder : Emmêler les cheveux pour continuer les dreadlocks et même les assécher afin que les nœuds se forment mieux, mais bien les hydrater pour ne pas qu’ils se fragilisent trop et cassent.

Quels sont les avantages et inconvénients de cette méthode ?

Les avantages :
+ Méthode réalisable seul.
+ Méthode adaptée aux cheveux courts.
+ Matériel réduit et technique facile. 

Les inconvénients :
 Demande du sérieux, de la motivation et de la patience.

 Présentation esthétique aléatoire durant des mois.
Attendre plusieurs mois pour un résultat final. 

Vous souhaitez une création ou une reprise de Dreadlocks ?

Produits : Lire une étiquette cosmétique

Découvrez comment décrypter les étiquettes de vos produits pour dreadlocks.

Problème : Les poux

Découvrez comment lutter contre les poux sans couper vos dreadlocks.

Accessoires : Les atébas

Découvrez ce que sont les atébas et comment les réaliser.

Salut Malibu ! Merci pour ton blog et ton site que j’ai décortiqué point par point ! J’avais des locks depuis 6 ans mais ça devenait du n’importe quoi et j’ai décidé de les refaire en mode 100% bio. Et …