Entretien : les fusions

Posté le 12 November 2012 à 1:16 pm

Lorsque nous débutons nos dreadlocks par la méthode du crêpage global, nous arborons très souvent au final une crinière de plus d’une centaine de fines locks. Parfois même avec les autres méthodes, nous n’osons pas commencer par faire de trop grosses dreads. Et lorsque vient l’envie d’avoir des tentacules un peu plus imposantes, nous ne savons pas trop comment nous y prendre.

Voici donc plusieurs techniques pour la fusion de vos dreadlocks :

Pour fusionner seulement les racines :
Si vous souhaitez ne fusionner que les racines de vos locks pour garder une bonne épaisseur tout en les rendant plus grosses, ou si vos dreads sont déjà très compactes et qu’il serait quasiment impossible de les fusionner sur toute la longueur sans y passer quelques mois de travail intensif, alors les techniques à suivre sont faites pour vous.

  • Les élastiques : Cette technique consiste à regrouper les dreads que vous souhaitez fusionner et de les attacher grâce à un élastique, bien serré et placé à la racine. Il suffit ensuite d’attendre que les cheveux s’emmêlent au niveau des élastiques. Bien que cela ne nécessite aucun travail particulier, c’est une technique peu utilisée à cause de ses nombreux inconvénients. En effet, les élastiques étant de matière caoutchouteuse ils peuvent dégrader les dreadlocks. Par le frottement continu, ils peuvent casser les cheveux ou bien “fondre” et s’intégrer aux locks. Il est alors très difficile de les retirer.
  • Le crêpage : Cette technique consiste à choisir les locks que vous souhaitez fusionner, de bien les maintenir entre vos doigts et de les crêper toutes ensemble. Le crêpage est le fait de frotter de façon circulaire le ou les dreads contre le crâne afin d’emmêler les cheveux entre eux. N’hésitez pas à rester 2 à 3 minutes à crêper la même fusion afin qu’elle s’emmêle bien et revenez dessus dans les jours suivant aussi.
  • Le latching : Cette technique consiste à faire un trou dans la racine d’une dread, afin d’y passer la pointe d’une autre dread. Tirez ensuite sur cette pointe pour faire glisser entièrement la dread. Les deux locks sont donc maintenant maintenues ensemble à la racine, vous pouvez si vous le souhaiter faire la technique du crêpage présentée ci-dessus pour finaliser la fusion. Attention tout de même que cette technique ne divise pas en deux l’une de vos racines au lieu de la fusionner avec une autre, c’est le risque.
  • Le crochet : Cette technique consiste à regrouper les dreads que vous souhaitez fusionner, de bien les maintenir entre vos doigts et de les crocheter toutes en même temps. Le choix du crochet est important, plus il est fin, mieux vous pourrez travailler dans le détail et donc resserrer les fusions. Je conseille une taille inférieure à 1mm, généralement nous pouvons trouver en magasin des 0.60mm ou 0.75mm. Pour ce qui est de son utilisation, transpercez les dreadlocks puis faites un mouvement de va-et-vient afin d’emmêler les cheveux de l’une dans l’autre. Changez d’angle en tournant la fusion sur elle-même et recommencez afin de la rendre bien ronde et bien compacte.

Pour fusionner toute la longueur :
Si vous souhaitez fusionner vos dreadlocks sur toute la longueur, des racines jusqu’aux pointes, il va falloir vous préparer mentalement et physiquement. Cela demande beaucoup de patience et de courage, mais le résultat en vaut souvent la peine ! Voici les techniques les plus utiles.

  • Les tresses : Cette technique est possible qu’à partir de 3 dreads à fusionner, bien qu’il soit possible de faire une torsade avec 2 locks mais cela tiens beaucoup moins bien en place. Faites donc une tresse bien serrée avec les 3 fines dreadlocks, et placez un élastique à la pointe si elles refusent de rester tressées dans les premiers temps. Il y a ensuite deux choses à faire : D’abord le crêpage assez fréquent de la racine pour que la tresse devienne une dread au fur et à mesure que les cheveux poussent, puis rouler fréquemment la tresse entre vos paumes afin d’emmêler les cheveux autour pour qu’elle ressemble plus à une dread. Je tiens à signaler que la transformation d’une tresse en dreadlocks prend énormément de temps sur un type de cheveux caucasien, alors qu’un type de cheveux africain verra l’évolution bien plus rapidement.
  • Le crochet : Cette technique consiste à regrouper les dreads que vous souhaitez fusionner, de bien les maintenir entre vos doigts et de les crocheter toutes en même temps. Le choix du crochet est important, plus il est fin, mieux vous pourrez travailler dans le détail et donc resserrer les fusions. Je conseille une taille inférieure à 1mm, généralement nous pouvons trouver en magasin des 0.60mm ou 0.75mm. Pour ce qui est de son utilisation, transpercez les dreadlocks puis faites un mouvement de va-et-vient afin d’emmêler les cheveux de l’une dans l’autre. Changez d’angle en tournant la fusion sur elle-même et recommencez afin de la rendre bien ronde et bien compacte. Commencez toujours vos fusions au crochet par les racines afin d’évitez les mauvaises surprises sur les locks fusionnées ne sont pas toutes de la même longueur.

A noter que ces différentes techniques servent aussi à la création d’un ou plusieurs “bongos” si vous le souhaitez. Un bongo est une dread beaucoup plus grosse que la normale, formée par la fusion de plusieurs dreadlocks.
Je vous souhaite bon courage !

Vous souhaitez une création ou une reprise de Dreadlocks ?

Produits : Lire une étiquette cosmétique

Découvrez comment décrypter les étiquettes de vos produits pour dreadlocks.

Problème : Les poux

Découvrez comment lutter contre les poux sans couper vos dreadlocks.

Accessoires : Les atébas

Découvrez ce que sont les atébas et comment les réaliser.

Salut Malibu ! Merci pour ton blog et ton site que j’ai décortiqué point par point ! J’avais des locks depuis 6 ans mais ça devenait du n’importe quoi et j’ai décidé de les refaire en mode 100% bio. Et …